• Pays Gallo et Finistère

    Pays Breton et pays Gallo

     

       La division entre la Basse-Bretagne à l’ouest et la Haute-Bretagne à l’est renvoie aux deux grandes aires linguistiques régionales. Même la limite entre la Bretagne bretonnante et celle qui parlait le Gallo n’était pas fixée, et encore moins nette, on considère généralement que cette frontière formait une ligne entre Plouha au nord-ouest de St-Brieuc et Muzillac, à l’est de Vannes. Qu’il soit un simple dialecte ou une véritable langue, le Gallo correspond à la languée d’’oïl  parlée en Haute-Bretagne et tire son nom du Breton « gall » qui signifie ‘français » ou « étranger » - le patronyme Le Gall étant l’un des plus courant en Bretagne. Sa frontière est encore moins nette à l’est où il se mélange avec le parler mayennais ou le parler angevin.

       Contrairement au Gallo, le Breton est une langue celtique qui ne présent guère de similitude avec le Français. Ila tout de même été très peu usité en Haute-Bretagne, mais c’est naturellement davantage en Basse-Bretagne qu’on le retrouve dans la toponymie.  Parmi les préfixes les plus récurrents Plou -  et ses variantes Plo – Ou Ker peuvent désigner un hameau ou un lieu-dit. Après avoir connu un fort déclin, le Breton est désormais parlé par plus de 200 000 locuteurs.

     

     

    Jour de pardon à Huelgoat

     Le Finistère 

     

    L

    e département du Finistère tire son nom de sa position de « Finisterre », à l’extrémité occidentale du territoire-français, l’île d’Ouessant format la partie la commune la plus occidentale du territoire français métropolitain. Sur le continent c’est la pointe de Corsen toute proche de Saint-Mathieu et la plus lointaine pointe du Raz. La distinction Finistère Nord et Finistère Sud est encore souvent illustrée, rappelant les divisions historiques entre le Léon et une petite partie du Trégor, au nord, et la Cornouille au sud.

       Le littoral de la mer d’Iroise est particulièrement échancré, à l’image des abers et des caps de la presqu’île de Crozon. Non loin de celle-ci, la colline du Menez-Hom est le prélude des monts d’Arrée qui, avec les plus modestes montagnes Noires, ne sont âs des reliquats érodés du plissement hercynien, qui a notamment donné naissance au Massif Armoricain. Les Monts d’Arrée offrent malgré tout de somptueux paysages et constituent le toit de la Bretagne.

     

    © Le Vaillant Martial

     

     

    « L'Heure de Moléne et LanildutLocronan - Douarnenez »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


================================== 1- jssants.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== 2- jssaints.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== -3 sants.html (html file) ================================== JavaScript code/Saint's Day
Breton calendar - Saint's Day : 
...Calendrier français :