• ... ♪♫♪ Musique, Chansonnette et ronde de fée ♫♪♪ ...

    ... ♪♫♪ Musique, Chansonnette et ronde de fée ♫♪♪ ...

     

     

    a musique est une chose infiniment précieuse pour les Korrigans.

    De même qu’un quelconque remède soignerait les indispositions des boyaux ou les délires tempestueux qui assaillent parfois l’intérieur du crâne au lendemain d’une beuverie, la musique agit comme un soin réparateur, recouvrant tel un baume bienfaisant les petites plaies de l’existence...

    Ainsi, au-delà du simple plaisir évident qu’offre une douce mélodie, la musique reste avant tout un médicament apaisant toute souffrance !

     


     

      il est une liberté que le Korrigan défendrait bec et ongles, c’est bien celle qu’il trouve en musique. Il y a très peu de cérémonials dans la culture Korrigane : donc inutile de s’appesantir sous l’aspect liturgique que l’on pourrait trouver à telle ou telle musique.

    N’étant pas encombré par une vison dogmatique du monde qui l’entoure, le Korrigan à un air pesant, austère et contraignant, préférera la légèreté d’une musique qu’il entamera souvent, d’ailleurs, pour accompagner celle du vent jouant dans les feuilles des arbres, les trilles joyeux d’un merle joli ou les gais gargouillis d’un ruisseau courant dans son lit de mousse...

    Je vous entends déjà d’ici proclamer que les Korrigans sont virtuoses ! Ventrecouille, que nenni !

    Très peu d’ailleurs atteignent cette distinction. Disons que la plupart d‘entre nous jouons de gentille façon...

    Si l’art ou la science musicale n’a pas jailli en nous dès le plus jeune âge, inutile d’attendre d’un Korrigan qu’il fasse preuve d’abnégation et de persévérance dans l’apprentissage d’un quelconque instrument !

    Ce serait tellement contraignant à ses yeux qu’il se mettrait bien vite à avoir la musique en horreur !

    On peut dire que la musique vient naturellement aux oreilles d’un Korrigan. Si l’envie lui prend d’interpréter un air et si d’aventure il est sorti de chez lui sans emporter son instrument, peu lui importe car il improvisera avec ce que la nature en mère prodigue lui offrira généreusement !


     

    D’un tronc évidé et couché il fera un tambour ! Les fraîches notes légères d’une flûte taillée dans un roseau accompagneront la venue du printemps, et ainsi de suite...

       

    © Le Vaillant Martial 

    « Le Cadeau VoléLe Korrigan chez la libraire »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


================================== 1- jssants.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== 2- jssaints.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== -3 sants.html (html file) ================================== JavaScript code/Saint's Day
Breton calendar - Saint's Day : 
...Calendrier français :