• Les Îles Merveilleuses

    Les Îles Merveilleuses


     

     

    A

     

    L’île d’Aval, près de Perros-Guirec, on prétend que la dépouille du roi Arthur est cachée sous un tumulus connu des îliens. Les tombes de ses chevaliers rayonnent autour de la sépulture ...

    Seulement, si vous vous rendez sur l’île, questionnez un des anciens à ce sujet, il vous répondra que le tombeau d’Arthur, quoique la légende le désigne ici, ne se trouve pas sous la pierre, car  tout ceci n’est qu’un leurre pour tromper les ennemis du roi.

    Arthur doit revenir de son lointain séjour, dès le réveil de Merlin dans la forêt de Brocéliande. Cette île où la mort et le temps sont suspendu et où le plaisir se révèle éternel, c’est Avalon, la braz-î, le « Tir na Nog » des celtes, le « Bro ar Re Yaounk »  bretonne.

    L’autre Bretagne de l’autre côté de l’océan » dresse les falaises de ses côtes aux pommiers fleurissant, rose au printemps et rouges en été, les deux seules saisons de cette terre de l’Autre Monde.

    Geoffrey de Monmouth la décrit ainsi dans sa « vie de Merlin » : »Le printemps y séjourne éternellement et il n’y manque ni fleurs, ni lis (...) point de vieillesse, point de douleur (...) rien n’appartient à personne, tout y est à tous. »

    Arthur n’est point mort, il dort allongé sur un splendide lit d’or, sous la protection de demi-sœur Morgane, magicienne experte en sortilèges de guérison et de blessure.

    La bataille de Salisbury y fut la dernière et le plus meurtrière des guerres Arthuriennes. Sentant sa fin proche, Arthur fit jeter son épée dans les eaux du lac voisin, où une main de femme surgit des flots pour s’en saisir.

    Au même instant, une nef remplie de dames à la merveilleuse beauté atteignit comme par enchantement le rivage sans aucune manœuvre apparente. Arthur bien que mortellement blessé, se leva, prit ses armes et son cheval et pénétra dans le navire qui, aussitôt fila vers le large.

    Avalon, paradis des guerriers et des hommes braves, où tous festoient dans l’allégresse, attendant patiemment le réveil de leur roi.


     

     

    A

     

    u nombre de ces lieux enchantés sur la mer, il faut compter, ces îles dérivantes qui camouflent leurs positions en changeant constamment d’emplacement pour tromper les marins et leurs cartes de navigation, si précises soient-elles. Beaucoup de voyageurs se perdirent ainsi sur l’océan comme dans un labyrinthe aux parois coulissantes pour s’être fiés à ces terres errantes et capricieuses.

    Les marins ont longtemps confondu les terres voyageuses avec les monstres-îles, poissons gigantesques, sept fois plus gros qu’une baleine qui traînent dans leur sillage d’innombrables filets de pêche abandonnés. Les carcasses d’infortunés navires hauturiers y sont emprisonnées pour l’éternité.

    Au moyen-âge, Saint Brendan, un moine Irlandais et ses compagnons croisèrent, dans leurs quêtes, une de ces créatures dont la peau ressemble à s’y méprendre à celle du rocher : sans le savoir ils célébrèrent leur office sur son dos, croyant avoir accosté une terre nouvelle.

     

     

    Selon la légende il existerait des îles Prisons, dépendantes de l’Autre Monde, où seraient enfermées de jeune femmes, gardées au milieu de l’océan, hors du temps, hors de toute compagnie autre que trois femmes à l’œil unique et flamboyant....


     

     

    © Le Vaillant Martial 

    « L’Ozéganne et le MonsieurPipi Menou et les femmes volantes »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


================================== 1- jssants.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== 2- jssaints.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== -3 sants.html (html file) ================================== JavaScript code/Saint's Day
Breton calendar - Saint's Day : 
...Calendrier français :