• Le Linge et les Habits

    ... Le Linge et quelques Habits au début du siècle...

     

     

    Toutes les semaines pour le linge ordinaire, tous les mois ou les deux mois pour les vêtements et les draps, les femmes se chargent du lavage dans les étangs, douets (« doué »), lavoirs ou rivières.

    Bouilli dans une lessiveuse, le ligne est ensuite lavé à l’eau froide, frappé à grands coups de battoirs de bois, puis soigneusement essoré et mis à sécher  sur des fils ou dans les près.

    Chaque lavandière a sa brouette de bois, ses baquets et sa caisse où, agenouillée, elle est protégée de l’eau quand elle manie le battoir avec vigueur.

     

     

    Telles les voyons-nous à Cesson, Plouay, Châteaubriand ou Dol, et si la tâche est difficile et pénible, on imagine bien que les nouvelles circulent (vraies ou fausses) et que des inimitiés et des réputations se font et se défont au cœur de ces « buées », « buanderies » ou « buillées ».

    Dans les compagnes bretonnes les vêtements de tous les jours changent de forme et de tissus au cours du XIXE siècle en fonction du contexte, des modes et du prix des marchandises.

      


     

    Les vêtements de fête restent peut-être plus stables dans le temps mais connaissent aussi une évolution de telle sorte qu’il est vain de dire en quelques pages la richesse et la diversité des coiffes de Bretagne en 1900.

    On trouve moins de type originaux en Haute-Bretagne mais, plus on avance à l’ouest, plus les costumes se multiplient. Les modes vestimentaires et les coiffes se subdivisent alors en fonction des pays, des statuts familiaux ou sociaux, des jours de cérémonie ou de travail.

    Dans les années 1910-1920, on recense 66 grandes modes vestimentaires ! 3 en Loire Inférieure, 6 en Ille et Vilaine, 13 dans les Côtes-Du-Nord, 16 dans le Morbihan et 27 dans le Finistère, mais le costume de Batz et Guérande connaît plusieurs variantes, celui de Châteaulin une vingtaine, celui de Carhaix une cinquantaine !

     


     

     

    Au risque d’être un peu simpliste, il est tentant de se limiter à des exemples symboliques en opposant par exemple, ces photographies de trois bigoudens et de leurs frères avec ces deux gallèses du Morbihan oriental et leur frère (Malestroit) 

    Un même regard nous fixe encore avec détermination, mais la simplicité et la rigueur des uns contrastent avec les broderies, les velours, les dentelles des autres. Deux familles et des costumes qui résument la Basse et Haute Bretagne d’autrefois.

    L’étonnante floraison des coiffes bretonnes est l’objet d’un méticuleux  travail de broderie que les jeunes filles apprennent massivement et précocement Des ateliers en plein rassemblent plus d’une quarantaine de personnes, depuis les fillettes de 6-7 ans jusqu’aux femmes les plus âgées.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les matrones de Tréguier initient les jeunes filles, à Audierne, celles-ci manient le crochet avec dextérité. À Fouesnant, les repasseuses de coiffes, comme dans bien des localités exercent leur art en maniant le fer rempli de charbon brûlant.

     

     

        

    La Mode masculine est moins complexe. À pont l’Abbé notamment on change le côté du gilet suivant les jours : dans la semaine le plus sobre et le dimanche le plus brodé.

    Les paysans Cornouaillais abandonnent progressivement les « bragou braz », ou braies qui font d’eux, dans le Finistère et la Bretagne centrale, l’archétype du « vieux chouan ». Leurs culottes bouffantes typiques sont nouées sous le genou sur des guêtre qui tombent jusqu’aux sabots.

    Gilet à bouton dorés, veste courte et chapeau à guides complètent le stéréotype. Les pantalons de toile, puis de velours prennent le relais : le coton remplace les toiles de lin ou de chanvre.

    En pays breton comme en pays gallo on fait durer les vêtements en les raccommodant et rapiéçant à qui mieux mieux pour éviter d’avoir à en acheter trop souvent.

     

    © Le Vaillant Martial 

     

    « Les Deux Vieux ArbresLes Cinq Trépassés de la Baie »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


================================== 1- jssants.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== 2- jssaints.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== -3 sants.html (html file) ================================== JavaScript code/Saint's Day
Breton calendar - Saint's Day : 
...Calendrier français :