• Le Kobold

     

    Le Kobold est un lutin noctambule d’origine Germanique dont les fonctions les plus communes sont d’habiter une maison et, s’il y est bien considéré de vaquer aux travaux ménager pour la plus grande satisfaction de ses occupants.

     

    Parfois représenté sous l’aspect d’un enfant blond au visage poupon, la créature fantasque peut se transformer de toutes les façons, pelle à tarte, entonnoir, chat noir, étincelle.

     

    Dans ce dernier cas il surnommé le kobold de feu et entre et sort de la maison par la cheminée. Il est toutefois le plus souvent invisible et le voir est une véritable gageure.

    On raconte qu’une femme de Cologne, poussée par la curiosité, déversa sur l’escalier de la demeure familiale, le contenu d’un pot de petits pois secs. Hemzelmanchen, c’est ainsi que se nommait le lutin, affairés à ses occupations nocturnes roula sur les pois et dévala les marches.

    La maisonnée réveillée par le raffut et les cris indignés du Kobold découvrit ainsi l’infortuné cul à terre au milieu de la vaisselle.

    Il va sans dire que le Hemzelmanchen, vexé quitta la famille, laquelle depuis ce jour connut le déclin et bientôt la ruine.

    Une autre fois une jeune servante dans les mêmes dispositions harcelait un Kobold afin qu’il se montre. Mais le lutin caché sous un parquet lui répondait inlassablement que non, que ce n’était pas possible car son apparition lui procurerait une frayeur insurmontable. Et la servante de rire et de se moquer du petit bonhomme en insistant encore. Un jour n’en pouvant plus de ces sarcasmes, le Kobold  vaincu par tant d’obstination accepta. Il recommanda à la servante de se présenter le lendemain au coucher du soleil muni d’un grand seau d’eau glacée.

    La jeune femme apparait à l’heure dite au lieu de rendez-vous. Quand surgit soudain un petit homme tout ridé, nu comme un ver et tenant dans son dos un couteau de boucher.

     

    La jeune femme terrifiée perdit connaissance et s’étala sur le tapis. Satisfait de son bon tour, le lutin regarda les sous-pentes sans toutefois omettre de réveiller la jeune imprudente en lui déversant le contenu du seau sur le visage.

    Certains des Kobolds ont investi les mines. Leur visage hideux planté de petites lamines aiguisées ressemble à celui d’un rat. Ils vivent en communauté et sont craint des mineurs.

     

     

    D’autres que l’on nomme « Klabaukermann » vivent en compagnie des marins de la mer baltique. Ils sont serviables, apparaissent vêtus des tenues traditionnelles portées par les pêcheurs et fument la pipe.

    © Le Vaillant Martial 

     

     

     

    « Sur le passage de l'AnkouVannes et ses environs »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


================================== 1- jssants.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== 2- jssaints.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== -3 sants.html (html file) ================================== JavaScript code/Saint's Day
Breton calendar - Saint's Day : 
...Calendrier français :