• Le Bateau Sorcier

    Le Bateau-Sorcier

    À l’île de Sein, comme la propriété est infiniment morcelée, les conflits d’intérêts sont fréquents et engendrent parfois des rancunes inexpiables. Les femmes surtout sont acharnées à la vengeance. Trop faibles pour s’attaquer ouvertement à un ennemi, lorsque celui-ci est un homme, elles s’arrangent pour le vouer à la mer, c’est à dire à la mort.

    Voici comment elles procèdent.

    Il y a dans l’île un certain nombre de veuves réputées pour avoir reçu en naissant le don de vouer. On ne les nomme pas tout haut, mais on les connaît. Elles ont dit-on, commerce avec les mauvais Esprits des eaux qui les admettent, la nuit aux « sabbats de la mer ».

    Elles se servent, pour se rendre à ces sabbats, d’une embarcation de forme toute spéciale.

    Vous avez vu nos îliennes ramasser du goémon dans le galet. Elles l’empilent dans des mannes d’osier, à fond rentrant comme un cul de bouteille, et, pour y fixer la charge, y plantent une courte baguette appelée Bâ bedina (bâton à goémonier). Eh bien ! C’est dans une manne de ce genre que les Vieilles du Sabbat (Groac’hed ar Sabbad) vont faire leurs de nuit. Bag-Sorcérés (Bateau-Sorcier) est le nom par lequel on désigne cette sorte d’embarcation. Les vieilles ne peuvent n’y trouver place qu’à la condition de s’accroupir sur leurs talons, et c’est cet équipage qui gagne le large, munies seulement du Bâ bedina en guise d’aviron et de gouvernail. Il n’est pas rare que des pêcheurs les rencontrent, mais ils se donnent garde de s’en vanter, sachant bien que la plus légère indiscrétion leur serait fatale.



     

    Et donc, lorsqu’on a quelqu’un dont on souhaite la mort, on s’abouche avec une de ses veuves. En général ce n’est point à son logis qu’on se rend. On s’arrange pour se trouver sur son passage et on lui dit, de l’air le plus naturel :

    - Moered (tante), j’aurais besoin de vous.

    Si elle est disposée à écouter votre requête, elle vous fixe un endroit désert, où l’attendre après le coucher du soleil. C’est le plus souvent derrière l’énorme masse de rochers, dite « An iliz (l’église), à mi-chemin du bourg et du phare.

    Là, vous lui livrez le nom de l’homme que vous désirez voir périr. Elle vous demande :

    - Combien de temps  lui accorderas-tu pour se repentir du tort qu’il t’a fait et le réparer ?

    - On donne un terme quelconque : une semaine, quinze jours, un mois. Plus le délai qu’on inique est rapproché, plus la « voueuse » se fait payer cher.

    - L’affaire une fois conclue, vous pouvez retourner chez vous, tranquille. Votre ennemi périra au jour marqué.

    - Pour chaque individu qu’elle voue, il faut que la vieille accomplisse trois voyages, assiste à trois sabbats et remette, chaque fois, aux démons du vent et de la mer, un objet ayant appartenu à l’homme qu’il s’agit de faire disparaître.

    On cite nombre d’îliens qui ont disparus par l’effet de ces pratiques. J’ai, par exemple entendu raconter ceci : deux frères s’étaient mortellement brouillés, à propos de succession et de partage. Un matin qu’ils prenaient la mer – et naturellement pas sur le même bateau – leurs femmes vinrent, selon l’usage de l’île, surveiller de la pointe du môle leur embarquement, de peur qu’ils ne restassent à se soûler dans quelque auberge. Or comme elles étaient là, se défiant du regard, une d’elles dit à l’autre :

    - Va donc plutôt chez toi voir si la couturière a fini de tailler ta coiffe de veuve.

    Et le marin, en effet ne rentra jamais. Il avait dû sombrer à l’endroit même où il avait été voué.

    - Conté par Cheffa, matrone à l’île de Sein, 1898 –


     

    © Le Vaillant Martial 

    « Korrigans Ceux des MinesViviane La Fée »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


================================== 1- jssants.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== 2- jssaints.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== -3 sants.html (html file) ================================== JavaScript code/Saint's Day
Breton calendar - Saint's Day : 
...Calendrier français :