• Kaër Magoth, La Cité sous la terre

    u temps où les fils d’Azell siégeaient encore au haut conseil de Kaër Magoth, la vie était sereine en ces lieux de douce pénombre ... Dans les galeries ou sur les passerelles vertigineuses qui chevauchaient l’immensité obscure des profondeurs, on pouvait s’attarder pour sentir et écouter les vents qui hurlaient et mugissaient lugubres, s’enroulant autour des palais mégalithes pour aller se perdre à l’infini. Tout n’était que joie et tranquille harmonie. 

        Vint pourtant le jour où un vent de discorde souffla sur Kaër Magoth, la cité sous la terre ... Pour des raisons depuis longtemps oubliées, les tribus, jusqu’alors unies dans l’entente et la concorde allèrent de reproches en calomnies. Les sept bâtons de pouvoir furent jetés au sol et foulés au pied. Les tribus s’en furent avec armes et bagages et Kaër Magoth fut vidée des chants et des rires qui l’emplissaient de vie ...

       Les temps ont passé et j’ai entendu dire, pour ma plus grande joie, que quelques familles korriganes ont de nouveau investi les tours de la veille cités sous la terre. Le vieux poulpiquet que j’avais pris pour guide n’a pas réussi à les dénicher, mais je prie les dieux que cela soit vrai ! Oui-da, et voir un jour Kaër-Magoth rejaillir sous les fastes d’antan !...


     

    ’ Habitation située sous les menhirs est d’ordinaire de forme circulaire. La plupart du temps elle est en forme de dôme évidé dont on a conservé l’axe central, qui et souvent soit la racine rocheuse du menhir, soit la terre qui se trouve en dessous et sert de pilier à l’ensemble. Quatre contreforts en arcs-boutants partent en rayons de celui-ci et consolident l’ouvrage. Pour descendre au logis, un escalier en colimaçon s’enroule autour du pilier qui est souvent évidé en cheminée.

       Le boudoir comme son nom de l’indique pas, n’est pas l’endroit où l’on boude, mais plutôt le petit salon où l’on se retire pour fumer et où l’on suspend saucisses, boudins et autres amuse-bouche ...

       En bon gardien, le crapaud domestique veille à ce qu’aucune bestiole indésirable ne vienne boulotter le garde-manger, vers, blattes, cloportes étant légion dans l’antre d’un Korrigan.

       Creusée à même la terre ou la roche, nous trouvons des niches ou alcôves de couches. C’est un habitacle de forme sphérique, dont la paroi est enduite d’un mélange de glaise et de paille pour éviter l’humidité, et servir d’isolant. L’entrée est souvent fermée d’un panneau en bois ouvragé percée en son milieu d’une petite porte ronde.


     

    Dans le « Grimoire des brumes », l’un des livres de la connaissance du bon peuple, on trouve écrit :

    ... Il est dit « Quand le sceau du vase des chimères fut brisé, on vit jaillir le guide noir, et ses deux sœurs aimantes, l’obscurité et la noirceur, l’accompagnaient lui tenant la main. Et derrière eux s’en venait, en une sarabande lugubre, le cortège des ombres ... »

    Depuis lors, la ténèbre habite les entrailles de la terre ...

       Les Korrigans ont imaginés toutes sortes de moyen pour repousser cette obscurité loin de leurs territoires souterrains. Du plus simple briquet à lampe à pétrole la plus perfectionnée, l’imagination débordante du Korrigan a vu émerger des méthodes d’éclairage aussi utiles qu’ingénieuses.



     N Teuz peut conserver parfois son couvre-chef au coin du feu ..... En effet dans certaines maisons humaines là où, au coin d’un feu mourant, les teuz ont l’habitude de passer partie de la nuit, il arrive que la bouche de la cheminée ne soit pas protégée de la pluie par un chapeau. Je ne sais pas pour vous, mais quant à lui, le Korrigan déteste se prendre des gouttes de pluie froide sur le nez, quand,  au dehors  il tombe des cordes ... (Quand il pleut les Korrigans ont un truc pour passer entre les gouttes sans se faire mouiller, mais ils le gardent jalousement).

    © Le Vaillant Martial

     

    « La police des cafés à Quimper de 1850 à 1914Les Islandais de Paimpol »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


================================== 1- jssants.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== 2- jssaints.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== -3 sants.html (html file) ================================== JavaScript code/Saint's Day
Breton calendar - Saint's Day : 
...Calendrier français :