• Dinan et ses environs

    Dinan et ses environs

    Dinan et ses environs


     

    Quand la Bretagne était une île....

    Entre Le Quiou, Tréfumel et Saint Juvat, les nombreux fossiles de requins, de raies ou de coraux, sont autant de preuves que le Massif Armoricain et le Bassin Parisien étaient séparés par la mer, il y a 15 millions d’années. Plutôt chaude et assez peu profonde, elle recouvrait le territoire de l’Ille et Vilaine et la vallée de la Loire. On l’appelle la mer des Faluns, du nom des sédiments calcaires déposés lors de cet épisode. Ces dépôts ont par la suite largement été érodés, mais il n’en fut pas ainsi autour de Trefumel.

    Aussi appelé calcaire du Quiou, le falun de Tréfumel est une pierre qui a été utilisée comme matériau de construction dès l’antiquité pour la villa gallo-romaine du Quiou ou encore à la fin du moyen-âge pour le château du Hac. Elle servit aussi pour l’agriculture, pour amender les sols, le verbe « faluner » désignait l’action de répandre cette roche calcaire, qui prouve bien qu’il n’y a pas que du granit en Bretagne !

     

     

    DU GUESCLIN

    BRETON DE SANG ET DE CŒUR

     

     

    Dinan et ses environs
     

     

    Issu d’une famille de petite noblesse, Bertrand Du Guesclin naît vers 1320 dans un château aujourd’hui disparu. Bien que petit et mal bâti, il devient malgré tout, grâce à sa force incroyable, un chevalier redouté, notamment lors de la guerre de succession de Bretagne, au cours de laquelle il lève le siège des Anglais en 1357 à Dinan. À partir de 1370, il est même connétable et dirige les troupes di roi Charles V. En 1380 alors qu’il combattait les Grandes compagnies dans le sud du Massif central, il décède à Châteauneuf-de-Randon, où un cénotaphe honore sa mémoire. Dès lors, le corps de celui qui voulait reposer dans sa Bretagne natale va connaître moult péripéties. Ses viscères sont d’abord inhumés au Puy-en-Velay, mais il faut encore bouillir ses chairs à Montferrand (aujourd’hui Clermont-Ferrand) le cadavre supportant mal le voyage estival.

     

    Dinan et ses environs
     

    Maisons à arcades de la place des Cordeliers à Dinan

     

    Au lieu de prendre la direction de la Bretagne, les ossements du « Dogue noir de Brocéliande » atteigne Saint-Denis pour reposer auprès des rois de France. Charles V ayant tout de même concédé que son cœur puisse rejoindre Dinan, où il est désormais conservé dans les murs de l’église Saint-Sauveur. 

     

     

    La Bretagne curieuse Géographique et insolite (Pierre Deslais)

    © Le Vaillant Martial

    « Les Coqs EndiablésLe cavalier & le cheval sans tête »

  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Décembre 2016 à 07:12

    Bonjour 

    Passionnant tout ça 

    Une découverte pour moi 

    Merci 

    Bonne journée

    2
    Mardi 6 Décembre 2016 à 07:56

    Pauvre chevalier  après tant d'exploits finir dans une marmite . . . . 

    Je ne connaissais pas cette histoire

    bonne journée

    MITOU

    3
    Mardi 6 Décembre 2016 à 09:09

    Trugarez dit, Devezh mat ....

    4
    Mardi 6 Décembre 2016 à 09:11

    C'est plus sympa lorsque l'on ne connait pas ..... Bonne continuation ....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


================================== 1- jssants.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== 2- jssaints.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== -3 sants.html (html file) ================================== JavaScript code/Saint's Day
Breton calendar - Saint's Day : 
...Calendrier français :