• Chipoteries, Duels et Mesquines Querelles

    Chipoteries, Duels et Mesquines querelles

     

    e Korrigan peut être d’une amabilité sans pareille, d’une bonhomie, d’une gentillesse, d’une serviabilité sans faille.

    C’est un éternel galant, déployant sans compter des trésors de bonnes manières. Malheureusement il faut bien convenir que la plupart du temps le korrigan a un véritable caractère de cochon.

    Mais là où d’autres exprimeront leur point de vue au cours d’une conversation animée, certes dont le ton resterait fort courtois, le korrigan quant à lui, préférera tout de suite en venir aux mains. Il faut dire que le sieur est chamailleur et d’une mauvaise foi abominable. Il fera donc tout son possible pour faire entendre sa vérité même s’il sait pertinemment qu’il a tort depuis le début ! Quand les mots ne suffisent plus, on applique une autre méthode !

    Et suivant l’importance du différend, on distinguera plusieurs degrés dans l’explication.... Il y a l’explication de base dite du Penn baz. Pour ladite explication qui n’est ni plus ni moins qu’un duel, il faut aller sur la lande, une clairière conviendra à la rigueur.

    Se munir de son plus beau Penn-Baz littéralement « bâton à casser la tête ».

    Les Korrigans ont la folie des bâtons, ils en ont de toutes les sortes et pour tous les usages : le bâton à marcher, celui à baluchon, pour se gratter etc...

    Il va sans dire que le Penn baz est la pièce maîtresse de leur collection, teinte au brou de noix et lustré à la cire d’abeille.

    L’impressionnant pommeau est souvent recouvert d’or ou d’argent et, dans certains cas, serti de pierres précieuses.

    Avant de débattre, on noue autour du bâton quelques rubans de couleur. Il n’y a là aucune signification, c‘est simplement pour faire joli.

    ieux vaut se faire accompagner de trois amis.

    Ils serviront de témoins et se porteront garant du bon déroulement de l’affaire. Sur le chemin, ses compagnons venteront ses mérites et l’encourageront à grands renfort de claques dans le dos.

    Cela pose problème, car, étant donné que l’explication se fait entre amis, les témoins de l’un sont aussi ceux de l’autre ! Ainsi il n’est pas rare de voir cheminer de concert une compagnie de cinq joyeux braillards, on se dit alors qu’ils vont à un débat d’opinions.

    Mais qu’à cela ne tienne, entre gens de bonne conditions on peut se faire confiance et de toute les manières, les deux compères sont trop pressés de se démontrer qu’ils ont chacun raison, pour s’arrêter à ce genre de détail ! Sans plus de cérémonie, la joute commence et se termine tout aussi rapidement, nos deux larrons assommés pour de bon !

    Ce n’est qu’une fois réveillé qu’ils réalisent avec soulagement qu’ils avaient tous les deux raison... ou bien tort, c’est selon.


    uoique n’étant que plaies et bosses. C’est ravi de la tournure qu’a prise l’explication qu’ils s’en vont, bras dessus, bras dessous, vers de bruyantes et joyeuses libations fêter leur toute nouvelle réconciliation et leur amitié revigorée.

    Il m’est dernièrement venu aux oreilles que mère nature, loué soit son nom, m’a faites fort grandes d’ailleurs, que des humains par une profonde amitié puisqu’ils se nomment entre eux compagnons avaient repris pour leur compte, et cela afin de résoudre des désaccords d’opinion, notre fameuse coutume de l’explication du Penn Baz. Comme quoi, quand il fait montre d’un rien de raison et d’un peu de bon sens, l’humain peut presque paraître civilisé !

     


    L’explication du gant 

     

       L’explication du gant est nettement plus sérieuse et s’applique dans les cas où la crudité des propos dépasse l’entendement ! Les deux débatteurs se lèvent alors 

    au grand dam de la tablée en prononçant la terrible phrase : « Souffrez que je vous soufflète » puis, le geste solennel, se présentent leur gant et, sans plus, commencent à s’envoyer un chapelet de claques sonores au visage ! Il arrive que l’un des protagonistes conserve la main dans le gant. Cela reste tout à fait convenable et donne, il faut le reconnaître plus de poids à l’explication.


      Il existe un cas extrême. Quand la divergence d’opinion a atteint des sommets dans l’abime. Quand le bâton ou le gant ne suffise plus, on opte avec beaucoup de réticence pour l’explication de la punaise.

    Chacun part de son côté quérir un beau spécimen de punaise dans un roncier des alentours. Par punaise, il faut bien sûr comprendre l’insecte, celui qui a la très désagréable manie de libérer des effluves nauséabonds sitôt qu’il se sent menacé. Une fois ce choix effectué, tous deux s’en reviennent avec leur spécimen sous le bras pour s’enfermer dans un terrier bien clos. Faute d’avoir un observateur dans la place on ne sait pas bien ce qui s’y passe.

    Tout ce que l’on peut dire de l’affaire, c’est qu’au bout d’un temps plus ou moins long l’assemblée de curieux, l’oreille collée à la porte du terrier entend soudain, provenant de l’intérieur, monter des cris ignobles, des râles effrayants et des gargouillis infâmes ! Un silence et pesant s’installe.

    Puis, dans une plainte lugubre, la porte s’entrouvre et l’assistance pétrifiée voit émerger dans un nuage de puanteur indescriptible, le pas incertain et titubant, deux êtres au faciès verdâtre aux yeux rougis d’avoir trop pleuré, une bave blanchâtre aux coins des lèvres !

    En les voyant s’éloigner ainsi, sans un mot et se soutenant l’un l’autre, personne n’ose poser de questions car cela supposerait trop d’explications et on sait pour le Korrigan, ce que cela veut dire !

     

     

    © Le Vaillant Martial 

    « L'Âme dans un tas de PierresLe Pendu »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


================================== 1- jssants.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== 2- jssaints.js (external javascript jsfile) ================================== ================================== -3 sants.html (html file) ================================== JavaScript code/Saint's Day
Breton calendar - Saint's Day : 
...Calendrier français :